Les cartes de bruit

En juillet 2002, l’Union Européenne a adopté la directive 2002/49/CE relative à l’évaluation du bruit dans l’environnement. Les textes imposent à toutes les grandes agglomérations de plus de 250 000 habitants l’établissement de cartes de bruit stratégiques (CBS) ainsi que la réalisation d’un Plan de Prévention du bruit dans l’Environnement (PPBE).

Les objectifs des cartes de bruit et du PPBE

  • Permettre une évaluation harmonisée, dans l’ensemble des états européens, de l'exposition des populations au bruit dans l'environnement.
  • Préserver les zones calmes et réduire les effets nuisibles de l'exposition au bruit.
  • Informer le public.

Les sources de bruit considérées

Conformément à la réglementation, les sources de bruits prises en compte sont exclusivement liées aux infrastructures de transport (routier, ferroviaire et aérien) et aux ICPE soumises à autorisation potentiellement bruyantes (carrières, ferronneries…).
 

À ce titre, cette étude ne concerne pas les sources de bruits liées aux activités domestiques (bruit de voisinage) ou de loisirs (discothèques…).
Les objectifs des cartes de bruit et du PPBE

Les communes concernées :

Ce diagnostic concerne 24 communes de la CASA : Antibes-Juan-les-Pins, Bézaudun-les-Alpes, Biot, Bouyon, Caussols, Châteauneuf, Cipières, Conségudes, Courmes, Coursegoules, Gourdon, Gréolières,  La Colle-sur-Loup, Le Bar-sur-Loup, Le Rouret, Les Ferres, Opio, Roquefort les Pins,Roquesteron Grasse, Saint-Paul de Vence, Tourrettes-sur-Loup, Valbonne Sophia Antipolis, Vallauris-Golfe-Juan, et Villeneuve-Loubet.

Méthodologie utilisée pour réaliser les cartes

La modélisation des données

La méthode utilisée est la même sur tout le territoire français. Elle s'appuie sur l'exploitation de données par le biais d'outils informatiques (SIG, bases de données, logiciel de modélisations acoustiques) et sur le recueil d'informations auprès des communes.

Ces cartes sont le résultat d'une modélisation et non de mesures systématisées sur le terrain. Elles doivent donc être appréhendées de façon globale à l’échelle territoriale. Une vingtaine de mesures localisées ont néanmoins été réalisées afin de vérifier leur cohérence avec le modèle.

Les différents types de cartes

  • Cartes de type A: Cartes d’exposition aux différentes sources de bruit pour le bruit routier, ferroviaire, aérien et industriel + multi-exposition (hors bruit aérien).
  • Cartes de types B: Cartes des secteurs affectés par le bruit selon le classement sonore des voies routières et ferroviaires.

NB : En application de l'article 13 de la loi n° 92-1444 du 31 Décembre 1992, les infrastructures de transports terrestres (routes et trains) sont classées en 5 catégories selon le niveau de bruit qu'elles engendrent, la catégorie 1 étant la plus bruyante.
Un secteur affecté par le bruit est défini de part et d'autre de chaque infrastructure classée dont la largeur maximum est de 300 mètres.

La largeur du secteur dépend de sa catégorie :

  • Catégorie 1 (300m)
  • Catégorie 2 (250m)
  • Catégorie 3 (100m)
  • Catégorie 4   (30m)
  • Catégorie 5   (10m)    

Les constructions nouvelles concernées bénéficieront ainsi d’une isolation acoustique renforcée.


• Cartes de type C: Cartes de dépassements des valeurs limites pour le bruit routier et ferroviaire.

Soulignons que les niveaux sonores, étant moyennés sur une année, ne reflètent pas forcément la gêne ressentie vis-à-vis de bruits ponctuels (par exemple dans le cas d’un survol aérien spécifique dû à un événement international) .

Attention aux erreurs d’interprétation !
 

L’échelle

Toutes les cartes sont à l’échelle 1/10000ème
Pour accéder aux cartes cliquer ici : Télécharger les cartes

Pour accéder au PPBE