La pratique de la chasse, la gestion du gibier et de ses habitats

La pratique de la chasse, la gestion du gibier et de ses habitats

Organisation de la chasse

Pour l’essentiel, les chasseurs sont organisés en associations communales de chasse, en général une par commune.

La chasse est ouverte chaque année entre le deuxième dimanche de septembre et le premier dimanche de janvier ; avec une spécificité pour le sanglier, classé nuisible sur le littoral, qui est chassable de juin à février.

Qui peut chasser sur une propriété ?

 « Nul n’a la faculté de chasser sur la propriété d’autrui sans le consentement du propriétaire ».

Poste d’observation du gibier, Biot
Marie Gautier, CRPF, 2008, 
Poste d’observation du gibier, Biot    

En conséquence, il appartient au propriétaire d’un bien de décider si ce bien sera ou non chassé et, si ce bien est chassé, quelles sont les personnes qui sont autorisées à le faire.

Si le propriétaire ne s’est pas opposé à la chasse :
Le chasseur bénéficie d’une « autorisation tacite de chasser ».

-   Pour y mettre fin, il faut signaler à la Fédération départementale des chasseurs sa volonté que son bien ne soit plus chassé.
Par contre, le propriétaire doit être conscient que dans ce cas, il pourrait être tenu responsable des dégâts qui seraient causés par le gibier proliférant sur sa propriété.

Pour en savoir plus, fiches « une question, une réponse », n° 634009

Qu’est-ce qu’un plan de chasse ?

Le plan de chasse a pour objectif d'assurer le développement durable des populations de gibier et de préserver leurs habitats naturels.
Il fixe le nombre d’animaux minimum et maximum qui peuvent et doivent être prélevés par les chasseurs au cours d’une saison, dans une population donnée.
La demande de plan de chasse doit être faite par le détenteur du droit de chasse.

Sur le territoire de la CASA, le cerf et le chevreuil sont soumis à un plan de chasse.

Pour en savoir plus, fiches « une question, une réponse », n° 634003.

Gestion des milieux pour améliorer les habitats du petit gibier

Pour œuvrer au maintien des populations de petits gibiers, la Fédération Départementale des Chasseurs des Alpes-Maritimes (FDC) met en place différentes conventions de gestion du milieu :

  • Convention d’aménagement faunistique
  • Convention de dégâts de gibier, pour aménager des points d’attractions loin de zones sensibles
  • Convention de programme d’unité de gestion (UG), pour mettre en place une gestion des habitats de la faune sauvage
Exemple de la perdrix rouge

Dans le cadre du programme de l’unité de gestion 12, qui comprend : Bar-sur-Loup, Bezaudun, Bouyon, Caussols, Cipières, Conségudes, Coursegoules, Les Ferres et Gréolières, des travaux d’ouverture du milieu sont réalisés depuis plusieurs années pour favoriser la perdrix rouge et ont porté leurs fruits.

Retrouvez plus de détail sur la chasse et les différentes gestions par unité de gestion sur le site de la Fédération Départementale des Chasseurs des Alpes-Maritimes : www.fdc06.fr , où vous pourrez télécharger le schéma départemental de gestion cynégétique.

Création de zones herbacées abritant de nombreux insectes qui font partie de l’alimentation des adultes et constituent en exclusivité celle des poussins
Marie Gautier, CRPF, Création de zones herbacées abritant de nombreux insectes qui font partie de l’alimentation des adultes et constituent en exclusivité celle des poussins