Les bons gestes

Selon la loi (art. 1 du décret du 18 avril 1995), il est interdit d’émettre un bruit particulier de nature à porter atteinte à la tranquillité du voisinage.

La réglementation sur les bruits de voisinage concerne le jour et la nuit. Même avant 22 heures, personne n’est en droit de faire du bruit de façon excessive.

Si vous transgressez cette règle de 7h à 22h vous serez coupable de tapage diurne ; de 22h à 7h, de tapage nocturne.

Notez qu’il est interdit d’utiliser sa tondeuse à gazon ou d’autres engins de jardinage actionnés par un moteur les dimanches et jours fériés légaux. Les autres jours, c’est défendu entre 20h et 7h.

Contre le bruit : les solutions les plus efficaces :

La solution la plus efficace est de diminuer le bruit à la source

Je baisse le son chez moi :
La lutte contre les nuisances sonores fait partie des comportements citoyens à mettre en œuvre au quotidien, pour le bien-être et la santé de tous.
Puisque la vie est faite tout autant de respect que de tolérance, voici quelques précautions pour vivre en bonne entente... (Source ADEME)
 

Je baisse le son chez moi


1 Je n'ai pas le droit de gêner mes voisins, ni le jour, ni la nuit.
2 À la maison, je marche avec des chaussons, des chaussettes ou nu-pieds.
3 J'évite de courir dans l'appartement.
4 Je m'habitue à ne pas crier et je constate qu'on me comprend quand même.
5 Je modère le son de ma télévision et de ma chaîne Hi-Fi.
6 J'achète des appareils électroménagers silencieux et je ne les fais pas fonctionner la nuit.
7 Je bricole et je tonds la pelouse à des horaires acceptables par tous.
8 Je ne claque pas les portes.
9 Je descends les escaliers sans faire trop de bruit.
10 J'apprends à mon chien à ne pas aboyer inconsidérément.

Si, à une occasion particulière, vous ne pouvez pas éviter de faire du bruit, Prévenez vos voisins.

Ils accepteront plus facilement le dérangement et seront reconnaissants de l’attention que vous leur avez manifestée.

 En concert et en discothèque

  • Eloignez vous des enceintes
  • Accordez vous des pauses « silence » (30 minutes toutes les 2 heures)
  • Equipez vous de bouchons d’oreilles


Pour les utilisateurs de baladeurs : 

  • Evitez l’écoute à plein volume
  • N’écoutez pas plus d’une heure par jour à volume moyen
     

Se protéger des bruits extérieurs à l’habitation
Ces bruits concernent le trafic routier, aérien, ferroviaire. Ils se propagent à travers l’air ambiant.

Pour s’en protéger, il faut dévier et absorber l’onde acoustique par l’intermédiaire d’obstacles, mais aussi renforcer l’isolation du logement.

Installer des obstacles :

Les murs antibruit, talus, haies permettent de protéger les habitations de ces nuisances, en s’attaquant au bruit au plus proche de la source.

Un particulier peut se protéger de la même manière en installant une palissade, une cabane de jardin, une rangée d’arbres…

Améliorer l’isolation de votre logement :

Là où l’air passe, le bruit passe aussi !

Bien souvent, le bruit perçu à l’intérieur d’un logement est dû à une mauvaise isolation acoustique.
Par conséquent, pour s’isoler des bruits extérieurs, les travaux prioritaires concerneront la correction des « fuites d’air » (boîtes aux lettres, bouches d’aération,…) mais aussi le renforcement des éléments dits faibles (portes, vitrages, châssis,…), des façades et du toit.

L’efficacité acoustique de ces travaux dépendra autant de la performance des matériaux choisis que de la qualité des techniques de poses des châssis et autres

 Quelques astuces pratiques

  •  Eviter les endroits les plus bruyants : lorsque cela est possible, installez les lieux de vie dans les endroits les moins exposés. Par exemple, les chambres et le salon seront situés le plus loin possible de la cage d’escalier  ou d’ascendeurs.
  • Pour les robots ménagers, intercalez un torchon entre l’appareil et le plan de travail pour atténuer   les vibrations transmises à travers les parois.
  • Fermez les volets la nuit vous isolera du bruit de la rue.

Les labels

  • Le Label Qualitel Confort Acoustique :

Ce Label représente les exigences acoustiques les plus élevées dans l'habitat aujourd'hui.

Les écolabels :

Reconnaissance officielle des qualités environnementales de certains équipements, ces labels incluent les émissions sonores parmi leurs critères d’excellence environnementale (label écologique communautaire et  label écologique français : NF environnement).
 

Les écolabels

Comment nous déplacer moins bruyamment en voiture ?

Peu de conducteurs sont conscients de leur contribution à cette pollution sonore.
En effet, le bruit dû au trafic provient tout d’abord de l’importance de la circulation et de la vitesse souvent excessive des véhicules mais aussi du comportement au volant.
En suivant ces quelques conseils, vous participerez à :

  • une meilleure ambiance sonore tout en consommant moins de carburant, ce qui diminue aussi les émissions de polluants.
  • Entretenez régulièrement votre véhicule.
  • Utilisez votre klaxon uniquement quand c’est indispensable

(Selon le code de la route, il ne peut être utilisé que pour éviter un accident)

  • Adaptez votre vitesse à la ville.
  • Diminuer votre vitesse de 10 km/h permet un gain de 3 dB(A). Soit le même gain que si deux fois moins de voitures circulaient !
  • Un ralentissement de 20 km/h entraîne lui, selon le type de route, une réduction du bruit allant de 6 à 8,7 dB(A). 
  • Coupez votre moteur lors d’arrêts prolongés (plus de 2 min. d’arrêt).
Rouler souplement c’est plus de 10 fois moins de bruit !