Infos détaillées

Le bruit est une vibration qui se propage dans l'air. Il provoque une sensation auditive qui peut être agréable ou devenir désagréable, voire dangereuse si son niveau est excessif. Il se mesure en décibels (dB).

Il se caractérise par :

  • Son intensité Au-delà de 85 décibels (dB), il y a un risque pour l'audition    ;
  • Sa fréquence : Seuls les sons compris entre 20 Hz (très grave) et 20000 Hz (plus aigu) sont perçus par l’oreille: Les bruits aigus sont plus dangereux que les graves
  • Sa pression acoustique, qui quantifie l'amplitude d'un son ; Cette amplitude traduit l'intensité de la sensation, elle est encore appelée le niveau sonore. Elle est mesurée en Pascal (Pa). C'est la pression exercée par l'onde sonore sur le tympan , plus l'amplitude P est grande, plus le son est fort.
  • Sa durée : la dose de bruit est proportionnelle au temps d'exposition et est considérée à deux échelles :
    • L'échelle courte de l'ordre de la seconde permet l'étude des sons brefs (bruit d'impact).
    • L'échelle longue (en heure) est utilisée pour les études de l'environnement, on emploie alors le niveau sonore équivalent Leq.

La dose de bruit reçue dépend de l'intensité et du temps d'exposition.
 
Pour télécharger le guide de : « Sensibilisation à l’environnement sonore » du Centre d’information et documentation sur le bruit .

Télécharger la  Fiche Bruit de l’ADEME

Les sources du bruit

Dans un logement, le bruit est transmis par la structure du bâtiment et par l'air avant d'arriver jusqu'à votre oreille :

Très nombreuses et d’origines différentes

  • Les bruits liés au trafic routier
  • Les bruits liés au trafic aérien
  • Les transports par voie ferrée.
  • Les bruits intérieurs aux bâtiments qui comportent les bruits dus aux appareils électroménagers, aux instruments de musique, les bruits de voix, animaux. .. les bruits d'impact (chute d’objets, chocs de talons sur le sol…), les bruits d'équipements du bâtiment (cage d'ascenseur, ventilation, chasse d'eau,…)
Ces bruits deviennent intolérables dès lors qu’ils sont prolongés dans le temps, de niveau élevé ou qu’ils se répètent fréquemment.

Echelle des niveaux sonores

Echelle des niveaux sonores
Le schéma ci-dessous présente une correspondance entre l’échelle des niveaux sonores, un type d’ambiance ainsi que l’effet induit en termes d’intelligibilité de la parole.

Ces éléments ne sont présentés qu’à titre indicatif, la perception du bruit ayant un fort aspect subjectif et dépendant du contexte local ou temporel

Les pièges du Décibel

La vibration de l’air exerce une pression de plus en plus importante sur  notre oreille au fur et à mesure  que le bruit augmente. Le niveau de cette pression s’exprime en décibel (dB)
Le décibel dB(A) est l’unité physique de la pression acoustique, pondérée « A » pour tenir compte de la sensibilité de l’oreille humaine en fonction de la fréquence du son.
Le calcul des décibels est particulier et on dit qu’il s’agit d’une échelle logarithmique.

Une variation du niveau de bruit de 1 dB(A) est à peine perceptible.
Une variation du niveau de bruit de 3 dB(A) est perceptible.
Une variation du niveau de bruit de 10 dB(A) correspond à une sensation de « deux fois plus fort».