Culture

Moustique tigre, le retour : Supprimez les eaux stagnantes

L'hiver a été doux, ces derniers temps plutôt humides... et voilà qu'un horripilant et urticant empêcheur de fermer l'oeil fait son grand retour...

Moustique tigre, le retour : Supprimez les eaux stagnantes

L'Aedes Albopictus, plus connu sous son petit nom de "Moustique Tigre", revient hanter les journées et les nuits azuréennes.

Pour s'en débarrasser, une seule solution ! Une prise de conscience collective qui passe par quelques gestes relativement simples : supprimer systématiquement toute eau stagnante (vases, soucoupes, seaux...), raisonner l'arrosage des jardinières et bien entretenir gouttières et bassins pour éviter le développement des larves.

Si chacun y met du sien, l'été sera plus serein !

Les femelles d’Aedes albopictus pondent leurs œufs à sec ou à la limite d’eaux stagnantes. Au contact de l’eau, les œufs éclosent et donnent des larves. Au bout de 5 à 6 jours, ils donnent des moustiques adultes et… piqueurs.

Les gîtes de reproduction d’Aedes albopictus sont majoritairement « fabriqués » par l’Homme, le plus souvent en milieu urbain ou périurbain, au sein des domiciles privés (cours, jardins, balcons…). Impossible de les recenser tous, car ils sont temporaires, aléatoires ou difficiles d’accès.

La façon la plus efficace de se protéger, c’est : évacuer les eaux stagnantes ou, mieux encore, supprimer physiquement ces gîtes larvaires.

En savoir +

 

Moustique tigre, le retour : Supprimez les eaux stagnantes

Retour