Environnement

Chenilles processionnaires - Recommandations

La Préfecture des Alpes-Maritimes communique sur les recommandations à prendre concernant les chenilles processionnaires...

CHENILLES PROCESSIONNAIRES : RECOMMANDATIONS

Comment les reconnaître ? Elles construisent des nids de soie leur servant de refuge collectif l’hiver, puis se déplacent "à la queue leu leu", en procession.

Leurs poils contiennent une toxine urticante et allergisante, à l’origine d’irritation de la peau et des yeux.

Quelques recommandations :
Évitez la fréquentation des zones à proximité des pins infestés.
Portez des vêtements couvrants si vous vous rendez dans ces zones.
Ne manipulez pas les chenilles et les nids.
Ne balayez jamais une procession de chenilles afin d’éviter de créer un nuage de poils urticants.
Évitez de vous frotter les yeux en cas d’exposition.
Ne faites pas sécher de linge à l’extérieur près des pins.

En cas de contact, les poils urticants se fixant sur les cheveux et les vêtements, il est recommandé de :

  • Prendre une douche tiède avec lavage soigneux des cheveux au shampoing,
  • Changer de vêtements et laver les vêtements contaminés au-dessus de 60°C.

Pour tout autre symptôme et en cas de problème, il est recommandé de consulter son médecin traitant.

Précaution importante si un enfant en bas âge a porté une chenille à la bouche : consultez immédiatement le service des urgences.

Et soyez aussi vigilants pour vos animaux !

Si vous avez chez vous des pins infestés, rapprochez-vous d'un paysagiste homologué par le service régional de protection de végétaux Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Et aussi quelques astuces selon les périodes de l’année !
1/ de novembre à avril, installez un nichoir à mésange : en période de nidification, un couple de mésanges consomme jusqu'à 500 insectes par jour.
2/ de juin à septembre, piégez-les avec des phéromones ! Le piège (à entonnoir ou plaque de glu) diffuse une phéromone spécifique. Attirés, les papillons mâles volent autour de la capsule qui émet l'odeur du papillon femelle.
3/ de janvier à mai, l’écopiège canalise les chenilles de processionnaire du pin au moment de leur descente des arbres pour s’enterrer au sol. Vendu en kit ou à faire installer par un professionnel, il est constitué d’une collerette réglable, qu’il faut positionner autour du tronc de l’arbre, et d’un sac collecteur rempli de terre et relié à la collerette par un tube.

   Télécharger la brochure d'informations

Retour